L’éloge de l’imperfection

Un matin de juillet 2010, mon ex-conjointe et moi allions rencontrer dans la joie la gynécologue pour la visite des 30 semaines de gestation de notre enfant à venir. Un matin un peu fébrile, où joie et anxiété de l’examen laissaient place à la joie d’une grossesse « parfaite » comme la qualifia notre médecin. Tout allait bien !

Le lendemain soir, ma conjointe rentre à la maison après sa journée de travail et m’appelle d’une voix quelque peu inquiète « Viens vite, il y a un problème… ».

La grossesse venait de passer de « parfaite » à « imparfaite », voire « scénario auquel nous ne voulons jamais penser ».

Trois jours plus tard, un bébé pressé naquit, vite transporté en soins intensifs néonataux. Nous n’étions pas prêts du tout… mais le choix n’était pas entre nos mains.

Les trois portes de la sagesse

Un Roi avait pour fils unique un jeune Prince courageux, généreux et intelligent. Pou parfaire son apprentissage de la Vie, il l’envoya auprès d’un Vieux Sage.

– Éclaire-moi sur le Chemin de la Vie, demanda le Prince.

– Mes paroles s’évanouiront comme les traces de tes pas dans le sable, répondit le Sage. Cependant je veux bien te donner quelques indications. Sur ta route, tu trouveras trois portes. Lis les préceptes inscrits sur chacune d’elles. Un besoin irrésistible te poussera à les suivre. Ne cherche pas à t’en détourner, car tu serais condamné à revivre sans cesse ce que tu aurais fui. Je ne puis t’en dire davantage. Tu dois éprouver tout cela dans ton coeur et dans ta chair. Va, maintenant. Suis cette route, droit devant toi.

Le Vieux Sage disparut et le Prince s’engagea sur le Chemin de la Vie. Il se trouva bientôt face à une grande porte sur laquelle on pouvait lire:

Le voyage du moment présent

Parfois dans la vie, certaines situations nous font sortir du moment présent et cet état de fait, nous fait vivre toutes sortes d’émotions : peur, culpabilité, honte, colère. Dans notre monde, où tout va très vite, il est bon de s’offrir un temps pour pratiquer ou juste goûter à cet espace de connexion à soi, à l’autre, à ce lieu d’authenticité où les émotions ne sont pas niées ; s’offrir le moment présent.

L’exercice qui suit est une invitation à retourner dans le moment présent, afin d’être pleinement conscient (« qu’est ce que je ressens, vois ou entends ») à l’opposé de vouloir comprendre (« quelle est la cause de cette émotion »). Munissez-vous d’un crayon et de papier et installez-vous bien confortablement. Surtout, amusez-vous à travers cette exploration !