Souhait pour 2019 : À quoi bon vivre si nul jamais n’enchante le monde ?

unsplash-logoBrooke Lark

À quoi bon vivre si nul jamais n’enchante le monde ?

Michel Serres

Je ne regarde, lis ou n’écoute pas souvent les actualités. Avec les différents réseaux d’informations, j’arrive à voir le nombre effarant de catastrophes, de faits divers, mais surtout le nombre exponentiel de bagarres politiques 

Les catastrophes, fais divers, et pugilats infantiles des politiques existeront encore en 2019, mais j’ai le souhait que collectivement nous ayons d’autres moments, autres choses à vivre.

Je nous souhaite des moments de réenchantements de la vie, des moments de liens, de rencontres, d’arts, de poésies, de vies. Oui de vie.

Réenchanter la vie est une proposition de vivre non plus de façon automatique, mais plus de vivre de façon poétique.

Vivre poétiquement, c’est aimé l’autre passionnément pour ce qu’il est, en retrouvant l’état de simple, cette simple vérité que juste un regard est un cadeau, que la présence est une qualité, que la joie de participer à ce monde est un don.

Vivre en poésie, avec enchantement, c’est s’éloigner des discours de motivations ou de confiances, ces discours obnubilés par la soif de résultats, qui ne laissent jamais l’âme libre. C’est refuser la politique actuelle qui ne met pas la terre et l’humain en priorité ; savoir dire oui à l’humain et non à tout ce qui ne va pas dans le sens de l’humain.

Vivre poétiquement, c’est participer, créer, embrasser la vie, l’amitié, l’amour, les liens, et vivre intensément. 

Réenchanter la vie, tel est mon souhait du jour, de l’année.

En 2019, je n’ai plus envie de ces bagarres d’égo d’humains, mais de la joie de l’existence de chacun, du partage de nos présences, de l’art partout, du partage de ce qui est bon.

J’ai envie de voir de l’humain en 2019, plus que des gros titres.

2019 plus d’humains, plus de toi, plus de moi, plus de nous pour que cette année soit le début d’un petit quelque chose.