Parties inconnues

Parties inconnues,
Que savons-nous les uns des autres, très peu et même de ces êtres chers que nous côtoyons, d’un collègue qui blague, d’une personne qui aime la vie. Un jour tout stoppe ; plus de forces, plus d’envies, plus rien.

Alors, il en a qui parle de demander de l’aide ; demander de l’aide lorsque la seule aide que l’on souhaite est un truc dans la face, un accident de voiture, ou bien plus pour en finir. Je ne sais pas je n’ai pas la solution.


Parties inconnues,
Car soi-même, on ne se connait pas. Un jour, on se lève face contre terre ; sans que la vie nous prévienne, nous demande « s’il te plait » ou même « pardon ».

Parties inconnues,
que faire, pour soi, pour ta blonde ou ton rhum qui souffre, pour ton collègue qui se meure de rire, pour toi qui a du mal à beurrer ta tartine pourtant adorer auparavant.

Du doux surement, du simple face à dire, peut-être être moins pour que l’on s’aime plus.

Je ne connaissais pas ce type ; j’ai vu son émission sur Montréal et il m’a fait rire avec sa géographie de Montréal. Je ne le connais pas, mais aujourd’hui, il me fait toucher à ce qui doit être vu, ressenti avec douceur en moi.

Douceur. Je ne sais pas si on te l’a dit aujourd’hui, mais « tu es important tel que tu es ».

Parties inconnues, à ces inconnus partis.