Introduction à la Méditation

unsplash-logoNatalia Figueredo

Encore et toujours, tout au long de notre vie, nous avons beaucoup appris. L’éducation de nos parents et de la société nous ont montré comment vivre en société, comment agir et entrer en relation avec les autres, qu’est-ce qu’être en relation amoureuse, qu’est-ce que gagner de l’argent, et qu’est-ce que réussir….. Nous avons aussi étudié pour obtenir des connaissances, pour avoir des diplômes et finalement trouver un travail. Nous avons appris à posséder, à acheter, à consommer. En bref, nous avons appris à être à l’extérieur de soi.

Nos sens, nos sentiments, la perception nous ramènent vers la vue, le visible, l’autre, mais jamais à l’intérieur de nous. Or nous savons qu’à l’intérieur de nous se trouve une multitude de qualités, d’outils, qui nous permettront de vivre de vie juste, stable et remplie de paix.

Dans son fondement la méditation peut être comparée à un entraînement de l’esprit afin de nous apprendre à développer des qualités : l’amour, l’attention, et la compréhension. L’entrainement de notre esprit permet de reconnaitre, de développer une certaine lucidité.

Pour moi, la méditation est également un entrainement à être avec soi, dans le silence, sans rien faire ; une habitude à être avec soi pour mieux vivre les périodes de silence, de rien.

Pourquoi méditer ?

Méditer est donc à la fois une relation privilégiée avec soi et également une mise à jour de la vie intérieure. En quelque sorte, c’est prendre soin de la vie de son esprit.

Méditer c’est parfois faire le nettoyage de nos pensées incessantes,  de ce flux de pensées, et de jugements qui abreuvent nos cerveaux à longueur de temps. C’est choisir le calme et le centrage à travers l’écoute de ce qui est.

C’est également un très bon outil pour découvrir les qualités, nos qualités que nous ne connaissons pas, présente en soi.

Finalement, c’est cultiver une lucidité, une conscience de ce qui se déroule en soi et à l’extérieure de soi.

La révolution intérieure en nous ne se fera pas par le bruit et fracas, mais plutôt par l’espace et le calme.

Comment méditer ?

1 — Habillez-vous confortablement

Votre tenue sera le reflet de la pratique : confortable, ample, et adéquate. Pas de laisser aller sur la tenue, juste être sobre et confortable.

2— Trouver un endroit calme et propice

Ne choisissez pas un endroit où vous serez déranger à tout bout de champ. L’idéal est de prévoir un endroit dédié. Prenez un cousin afin d’avoir une position stable et agréable.

3-  Asseyez-vous et respirez

Prenez une posture confortable afin de pouvoir rester assis plus de 10 minutes. La respiration est l’astuce pour ne pas embarquer dans notre mental. Alors ressentez l’air entrer et sortir de vos narines, de votre bouche.

4— Ne vous jugez pas

Oui, au début les pensées seront là. Accueillez-les puis laissez-les aller en revenant à la respiration.

5— Gardez le tout simple

Pas besoin d’expliquer, de nommer, de comprendre ce que vous avez vu ou vécu, attendez que cela s’intègre et ensuite vous pourrez le partager. Il est clair que mettre des mots sur une pratique peut être bon. L’inverse est aussi vrai et même recommander car suite à une «  mise à jeun » de l’égo, celui-ci voudra se refaire…