Ode à votre feu sacré

unsplash-logoToa Heftiba

Le feu sacré est celui qui s’allume de lui-même.
Marie Joséphine de Suin

J’ai envie de vous raconter un conte ou plutôt une histoire, une histoire de mes origines : la Bretagne.

Une des fêtes principales est Halloween. L’origine de cette fête vient de la célébration appelée Samhain, Samain ou Kalan Goañv. la journée qui sépare les deux saisons : la saison sombre et la saison claire. C’est également le début de la nouvelle année.

On raconte que les villageois éteignaient cette soirée-là leur cheminée, puis se rassemblaient autour d’un feu que les druides avaient allumé avec du chêne sacré. Chacun repartait avec un tison pour allumer des feux de joie sur les collines puis rallumer leurs cheminées. Ce feu servait à éloigner les mauvais esprits.

Chacun porte en soi un feu sacré, un feu qui nous aide, nous pousse, nous tire, nous fait créer, rire, vivre. Chaque flamme en soi forme un énorme feu qui crée un monde, peut-être meilleur, et tout de moins un monde divers et diversifié, un monde qui soit à notre image ou non ; si possible non, il ne serait pas alors guidé par l’ego, mais par la diversité.

Parfois j’ai hésité, j’ai caché cette flamme, par peur, peur de ne pas réussir ou par honte de ne pas être parfait. Pourtant ; pourtant notre monde, toi, moi, nous avons besoin de la flamme de chacun pour former ce grand feu.

Aujourd’hui, je rêve que nous allumions ce grand feu de joie.

Parmi les esprits élevés de tous les lieux et de toutes les époques, il est une communauté d’idées grandes et généreuses qui les fait fraterniser ensemble en dépit des distances et des siècles qui les séparent, et c’est là le véritable feu sacré, dont mieux que les vestales païennes les plus nobles enfants des hommes entretiendront toujours la flamme.

Jules Petit-Senn