Bibliothèque des Authentiques : Hélène Dorion, des livres qui nous transforment

Le temps du paysage

 

Dans la continuité de Recommencements, salué par la critique et accueilli par un large public, Le temps du paysage est un récit méditatif qui nous convie autant à la contemplation qu’à la transformation intérieure. Parfois, des brouillards se posent sur nos vies et Hélène Dorion explore de son regard pénétrant ces états transitoires, ces passages nécessaires avant que ne resurgisse à l’horizon un fragment de bleu. Pour la première fois dans sa démarche créatrice, l’écrivaine accompagne son texte de photographies qu’elle a réalisées. Un ouvrage superbe à déguster lentement.

RÉSUMÉ
Un matin, à la fin d’un séjour en Italie, plutôt que de s’installer pour écrire comme elle le fait chaque jour, Hélène Dorion va marcher dans les sentiers. Tout juste après être rentrée, elle reçoit un appel lui annonçant que son père est mourant. Une brume épaisse se jette alors sur elle… Le temps du paysage constitue une traversée de ces brouillards que la vie installe parfois devant nous et que les vents transformeront et dissiperont pour que s’ouvre un autre chemin. Les photos dialoguent ici avec le texte pour nous permettre de saisir cette révélation de vivre dont le paysage est empreint. Le temps du paysage, c’est celui de la mort dont on ne sait rien, de la beauté dont on sait si peu et de l’amour dont on voudrait tout savoir.

 

 

4ème de couverture  du livre Recommencements:

recommencements

Imprégné d’une émouvante réflexion sur l’existence humaine, ce livre magnifique nous invite à reconsidérer le regard que nous portons sur les points de retournements qui jalonnent notre vie.

Durant cet après-midi de profonde intimité où je suis allée conduire ma mère vers sa mort, j’ai touché au plus grand dénuement, à ce très peu auquel nous tenons véritablement, lorsqu’un fil casse. Il ne restait que l’amour. Que cet ineffable mystère qu’on appelle Amour – avec un grand A pour dire combien il nous dépasse – et qui ne se trouve nulle part ailleurs qu’en soi.

Résumé
Comment nous abandonner aux vagues (rupture, deuil, maladie…) qui surgissent parfois dans nos vies et nous renversent, pour ensuite aller vers les recommencements auxquels nous sommes conviés ? L’écrivaine s’interroge, retourne sur ses pas, refait le trajet jusqu’à l’enfance. Elle retrouve au passage l’île où les grands vents de la vie avaient soufflé sur la sienne. Ainsi est-on amené à danser avec ce qui nous éprouve avant de devenir cette maison que l’on est pour soi-même.

 

L’auteure

helene-dorion_small

Hélène Dorion a écrit plus de trente livres (récits, poésie, essais, album jeunesse), qui ont été traduits et publiés dans une quinzaine de pays et pour lesquels elle a remporté de nombreux prix prestigieux, notamment les prix Anne-Hébert, Alain-Grandbois, du Gouverneur général du Canada, Mallarmé, Charles-Vildrac, Senghor, Aliénor, Wallonie-Bruxelles. Elle fait du langage un instrument puissant qui éclaire nos vies et célèbre la beauté à la fois simple et complexe du monde. Une exposition des photos du livre Le temps du paysage commencera à voyager en mars 2016.

 

Des livres à vivre!

Il y a deux ans, j’ai écrit sur moment présent : « Il y a des livres qui se lisent ; il y a des livres qui nous transforment ; il a ceux qui nous marquent ; enfin, il y a des livres que secrètement j’aurai aimé écrire. »

Deux ans plus tard, Hélène Dorion sort son nouveau livre : le temps du paysage, et j’écrirais les mêmes mots pour résumer ma pensée.

Depuis deux ans, le livre « Recommencements » a élu résidence sur ma table de chevet. il est aussi le livre que je recommande le plus (avec les livres de Nicole Bordereau)

Chaque mot d’Hélène Dorion résonne en moi comme si la vie se transmettait, comme si j’étais un instrument de musique guidé par les partitions de son livre.

Si Recommencements a mis une musique à certains mots de ma vie, le temps du paysage lui y ajoute des images. Hélène Dorion nous propose un livre fait d’images qu’elle a capté en Italie et illustrant les mots qu’elle nous offre dans, je dois souligné, un très bel écran qu’est le livre physique.

Lire ces deux livres, c’est s’offrir un tatouage de douceur et d’humanité sur l’âme ; une marque que les mots laisseront et que votre cœur battra gaiement la chamade par nostalgie de ce moment.