« À quoi cela peut-il bien servir ? »

unsplash-logoPablo Varela

Cette question m’est souvent posée par des gens à qui je dis que je pratique la méditation, lis beaucoup, suis des ateliers et consulte des coachs dans différents domaines. C’est une bonne question qui m’a donné envie de partager mon vécu sur le sujet.

Le constat de départ est qu’auparavant, ma vie n’était pas satisfaisante et encore moins le reflet de mes aspirations. Il n’y avait pas de congruence entre le point “A” de ce que je désirais et le point “B” (ou “Z”!) de ce que je voulais que ma vie soit. Cette notion de congruence, ou d’adéquation entre mes désirs et ma vie réelle, m’habite profondément depuis ce constat.

Afin d’attendre cet objectif de congruence, j’ai alors choisi de multiplier les expériences et d’oser essayer de nombreuses approches. Ce choix allait bien au-delà des bienfaits connus d’une discipline ou d’une autre, car je voulais connaître les avantages non sur mon corps d’une pratique, mais ses effets sur ma vie.
.

Le clou

« Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous verrez tout problème comme un clou. »

— Abraham Maslow

Si, dans le passé, nous avons appris à réagir au stress ambiant en criant, il est fort probable que chaque situation identique apporte son lot de cris et de stress. Si nous avons cru que la fuite, l’attaque ou rester figé sur place sont de bons choix dans une situation particulière, c’est ce que nous reproduirons, et ce, à l’infini.

Le « clou » est donc ce problème, cette situation, qui revient encore et toujours dans notre vie et qui suscite une réaction de nous servir toujours du même outil, que cela fonctionne ou non. Plus souvent non que oui, d’ailleurs. Et à noter que cela n’est pas faute d’être conscient du problème ou du fait que l’outil n’est pas adapté… c’est un automatisme qu’on ne se voit pas faire, mais qu’on semble incapable de changer.

C’est à travers la question suivante que j’ai choisi de faire différemment : qu’est-ce qui marche bien dans ma vie ? Comment puis-je reproduire ces victoires ?

À l’époque, la méditation était déjà implantée dans ma vie, mais de façon autodidacte. Alors j’ai décidé de la pratiquer en groupe afin d’élargir ma connaissance. De fil en aiguille, j’ai découvert de nouvelles approches telles que le Qi-Gong, le yoga, des enseignements de grands maîtres, des partages de personnes différentes. Une multitude d’expériences, de connaissances, de prises de conscience qui permettent de multiplier les outils à ma disposition.

En élargissant ma conscience, j’ouvre le champ des possibles, je multiplie mes choix et diversifie mes possibles réactions. Mon coffre à outils se diversifie et me permet d’agir dans ma vie avec plus de fluidité.

De nouvelles possibilités

« Les problèmes sont des gouttes d’eau dans un océan de solutions » — Steve de Shazer

Je ne fais pas de méditation seulement pour le gain d’être calme, mais aussi pour les gains secondaires comme me découvrir et être avec moi dans les bons et mauvais moments.

J’aime faire du Qi-Gong pour ses mouvements lents, mais aussi pour la présence et la pleine conscience.

J’aime penser que toutes les qualités que je recherche dans mes loisirs me servent aussi face aux aléas de la vie.

J’aime ces pratiques pour leurs gains primaires reconnus (le calme, bien- être, santé) et aussi les gains secondaires qu’elles m’apportent.

Apprendre

« Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. »

— Antoine de Saint-Exupéry

Depuis que je tente différents possibles, je vis avec une croyance forte : quel que soit le moment de la journée, il y a toujours un gain secondaire à ce que je fais. Chaque personne, chaque histoire, chaque expérience sont autant de possibilités d’apprendre et ce n’est pas sur le moment que je reconnais toujours le gain secondaire, mais bien après.

Alors, pourquoi je fais tout cela ? Parce que je m’offre le cadeau d’une vie plus fluide et épanouissante, accompagné par mes outils.

Régis Carlo
Coach de Vie

Article publié sur le site de notre partenaire Mon Yoga Virtuel

2 pensées sur “« À quoi cela peut-il bien servir ? »”

  1. Monique Gilbert dit :

    Merci Régis pour ces précieux renseignement, comme toujours j’ai adoré te lire et tout en faisant mon loisir préféré, je me suis enrichie de tes connaissances… Au plaisir de te relire très bientôt.

  2. Régis Carlo dit :

    Merci Monique pout tous tes messages qui touchent mon Coeur . Bonne journée

Les commentaires sont fermés.